Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Crédit Photo : Stéphane Clad : Quel devenir pour les 70 commerçants du marché du Soleil ?

Crédit Photo : Stéphane Clad : Quel devenir pour les 70 commerçants du marché du Soleil ?

Le programme de la ZAC Saint Charles/Porte d’Aix vise à réaménager l’entrée historique de Marseille. Les habitants reprochent d’être mis devant le fait accompli.

Une concertation, attendue depuis deux ans par la population, a été organisée par l’Etablissement public d’Aménagement Euroméditerranée (EPAEM). Les habitants des quartiers de la ZAC Saint Charles/Porte d’Aix - à l’abandon depuis des années, veulent être intégrés au projet de réaménagement d’autant plus que les travaux démarrent en octobre prochain.
La présentation du programme a fait donc des émules notamment chez les habitants de Racati, Saint Charles, Crimée, et Turenne pour qui la question des transports est fondamentale. Ils sont préoccupés par l’accessibilité à leur quartier, le stationnement et la quiétude des riverains.

Quartiers Saint Charles, Racati, Turenne
Concernant la nouvelle configuration des axes routiers aux abords de la gare, l’association des locataires Saint Charles – Racati s’inquiète des incidences de la trame circulatoire et de ses nuisances sonores puisque « toutes les voitures et les bus seront à nos portes ».
Les locataires de Racati se sont érigés d’une seule voix contre l’implantation d’une annexe de 60 places d’Edouard Toulouse et d’un centre Adoma au sein de leurs logements. Ils ont demandé à ce que soient « protégées les familles, en créant un passage sécurisé pour les enfants ».
Les locataires de la rue de Turenne sont très inquiets des constructions prévus face au bâtiment n°7. « Ils sont contraires aux engagements pris par Gaudin, Guérini et Muselier, lors de la dernière concertation de 2006 et confirmés par voie de presse, s’indigne M. Echenne, leur représentant, en découvrant la maquette. Gaudin, Guérini nous avaient promis des espaces verts. Nous sommes toujours opposés à toute construction devant le bâtiment 7 ». Lisette Narducci, Vice-présidente (PS) du conseil général des Bouches-du-Rhône, a rappelé l’engagement du président du conseil général : « Des études ont été menées à la demande de Jean-Noël Guérini. Le projet initial qui proposait des jardins éclatés a été annulé et modifié pour conserver un seul espace vert ».
Mais les riverains ne le voient pas de cet œil. Pour eux, la maquette qu’on leur présente n’est qu’un miroir aux alouettes. « On sait lire un plan ! », crie-t-on dans la salle. Les constructions sont toujours là et les espaces verts ne sont pas élargis.
Guy Tessier, président d’EPAEM leur répond alors : « Aux gens de Turenne, je vais venir à l’assaut de votre citadelle. Nous allons faire une réunion le 30 octobre et visiter le quartier ensemble ».

Porte d’Aix, Camille Pelletan
Georges Sanchis, président l’APCQ 2/3, a apporté son soutien aux habitants de Turenne: « Le problème de la concertation avec Euroméditerranée, c’est qu’elle tient en une réunion d’information une fois que les projets sont déjà réalisés. » Il s’inquiète car « de la Porte d’Aix jusqu’à la rue de la République, le secteur manque d’équipements. C’est normal que les jeunes soient dehors ». François Jalinot, directeur général d’EPAEM répond que la ZAC prévoit « une école, un gymnase et un grand centre nautique sur un territoire qui reste à définir ».
Concernant le marché du Soleil, Guy Tessier a rapporté que la Ville de Marseille a refusé la demande du propriétaire d’agrandir ses locaux à 6000 m2 et a estimé que l’EPAEM « et la Ville jugent que ce projet n’est pas compatible avec le projet Euroméditerranée »*.
Jean-Claude Mariotti du CIQ Grand Carmes a exprimé le désarroi des habitants du quartier sur la dégradation de la situation sanitaire et sociale à la place Jules Guesde et réclame des moyens pour endiguer les trafics et les agressions. En pleine assemblée, une habitante hurle son désespoir : « On n’en peut plus ! On se bat depuis des années. On supporte les vols, les agressions, les porcheries. On en a ras-le-bol ! ».
Lisette Narducci, également maire du 2e secteur, a aussitôt rappelé le récent engagement de Caroline Pozmentier, adjointe (UMP) au maire de Marseille à la sécurité et police municipale à « mettre une brigade de police municipale à la Porte d’Aix ». Et Guy Tessier a précisé qu’il avait convoqué le préfet de police et demandé « un commissariat qui est tout à fait indispensable dans ces quartiers » d’Euroméditerranée.

Linda BeDiaf

(*) EPAEM annonce être « favorable à la réinstallation des 70 commerçants sinistrés mais entend exercer son droit de préemption sur des parcelles que le propriétaire du Marché du Soleil souhaite acquérir »
Tag(s) : #Marseille Actu, #Actu, #Urbanisme, #Social, #Euroméditerranée
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :