Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Crédit Photo : Stéphane Clad / L'aménagement de l'avenue Camille Pelletan porte sur l'élargissement des trottoirs, la création d'aires de livraison, l'aménagement d'une voie de bus centrale à sens unique infranchissable, cernée par deux voies circulatoires pour les véhicules larges de 3,5 mètres.

Crédit Photo : Stéphane Clad / L'aménagement de l'avenue Camille Pelletan porte sur l'élargissement des trottoirs, la création d'aires de livraison, l'aménagement d'une voie de bus centrale à sens unique infranchissable, cernée par deux voies circulatoires pour les véhicules larges de 3,5 mètres.

Camille Pelletan. Euroméditerranée a tenu, hier soir, une concertation sur la requalification des espaces publics de l’avenue. Les habitants du quartier n’ont pas l’air d’y croire.

L’aménageur Euroméditerranée (EPAEM) a tenu une réunion d’information sur l’aménagement de l’avenue Camille Pelletan, hier soir à la Dreal (3e arr.).
D’entrée, l’équipe de Guy Teissier précise que la concertation porte uniquement sur les aménagements de la voirie et non sur la requalification du bâtit.
Après une présentation de la requalification des espaces publics, les réactions ne se sont pas fait attendre.

Les grandes lignes ont porté sur l’élargissement des trottoirs, la création d’aires de livraison, l’aménagement d’une voie de bus centrale à sens unique infranchissable et cernée par deux voies circulatoires pour les véhicules larges de 3,5 mètres.

Le collectif Vélo en Ville s’est indigné de ne « jamais avoir entendu parlé des vélos dans ce projet. » Désarmée, Laure-Agnès Caradec, adjointe au maire (UMP) de Marseille déléguée aux Espaces verts, élude la question en répondant que « le débat des pistes cyclables est valable pour toute la ville. »
Pire encore, les habitants voient, dans les axes de circulations larges de 3,5 mètres, une autoroute qui incitera les automobilistes à rouler à plus de 50km/h. Patrick Menucci, Vice-président de MPM, a demandé à ce que soit instaurée une zone de circulation limitée à 30 voire 20 km/h. Et Michel Prost, directeur de projet à l’EPAEM, de lui répondre: « c’est à débattre. »


Construction d’un commissariat


L’élargissement des trottoirs qui devrait permettre aux restaurateurs d’installer leurs terrasses et créer un lieu de promenade soulève l’inquiétude des habitants qui y voit une densification des étales des vendeurs à la sauvette tandis que Guy Teissier dit vouloir doter l’avenue Camille Pelletan d’un trottoir « très fréquentable.


Marc Usselio la Verna, du CIQ Saint Lazare-Raccati, a demandé à ce que « les aménagements soient conçus pour qu’on n’ait pas besoin de faire appel à la force publique pour les faire respecter ». Et Guy Tessier de répondre, « nous ne sommes qu’aménageurs, cela dépend de la Ville et de la communauté urbaine ».
Enfin, un habitant s’est inquiété de savoir où il allait se garer. « Au parking » lui répond-t-on benoîtement. Oui, mais à quel prix puisqu’il sera payant. « C’est donc encore une taxe pour les habitants », conclut-il fatalement.
Pour clore le débat que Guy Teissier dit avoir trouvé « par moment intelligent » et histoire de mettre tout le monde d’accord, il a annoncé la construction d’un commissariat, un projet cher aux habitants du quartier. « Peut-être pas sur l’avenue Camille Pelletan mais à l’épicentre du périmètre d’Euroméditerranée ». Une annonce qui a valu une salve d’applaudissements.

Linda BeDiaf

Tag(s) : #Marseille Actu, #Actu, #Urbanisme, #Euroméditerranée
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :