Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le Panier, quartier historique de Marseille, sera le premier quartier piéton de la ville et ce, dès le 26 juillet / Crédit Photo :  STEPHANE CLAD

Le Panier, quartier historique de Marseille, sera le premier quartier piéton de la ville et ce, dès le 26 juillet / Crédit Photo : STEPHANE CLAD

La zone piétonne définitive du quartier sera effective à partir du 26 juillet. La mairie de secteur et MPM ont négocié à Vinci République, cent places à prix préférentiel pour les riverains.

Si la piétonisation des rues du Panier est partielle depuis le 15 juin, il faudra attendre le 26 juillet pour qu’elle deviennent définitive dans l’ensemble du quartier. Initialement prévue le 15 juillet, elle accuse une dizaine de jours de retard sur le calendrier, suite à un retard dans la livraison des bornes automatiques qui doivent réglementer les accès du quartier.
La mise en service n’a pas encore commencé et déjà les riverains ont fait part, mardi, à Lisette Narducci, maire (PS) du 2e secteur, Eugène Caselli, président (PS) de MPM, et Laure-Agnès Caradec, adjointe au maire (UMP) de Marseille déléguée à la piétonisation, de leurs doléances suite à leur expérience de la piétonisation partielle déjà engagée.


Les deux-roues incommodent les riverains


La nouvelle bête noire des habitants et commerçants des rues piétonnes est bien le deux-roues. Les motos qui circulent dans les rues étroites, les scooters qui font du rodéo, de la course poursuite ou tout simplement qui tournent sempiternellement dans le quartier.
Le président de l’association des commerçants du Panier interroge : « Comment faire pour stopper les cyclos au Panier ? »
Lisette Narducci a reconnu qu’« aujourd’hui, ce ne sont pas les bornes qui vont régler le problème. Il n’existe aucun moyen matériel pour les empêcher. Seule une présence policière et la répression pourra arrêter le passage des cyclos ».
Pour Laure-Agnès Caradec, il faut avant tout créer « une offre suffisante de stationnement deux-roues, trouver un stationnement réglementé et après, on verbalisera».
Eugène Caselli relativise : « Le problème ne concerne pas seulement le Panier, mais tout le centre-ville de Marseille. »

Les automobilistes dépassent les bornes


Un habitant du quartier tient à signaler que depuis la mise en place des bornes automatiques, « il y a une quarantaine de voitures qui s’est emboutie dans les bornes. Les automobilistes ne les voient pas sur la voie. Il faudrait des bornes plus hautes et plus visibles ».
Pourtant, les bornes ont été peintes en vert et la piétonisation a été signalée du côté de la rue de la République. La mairie du 2e secteur a également communiqué, à chaque foyer du Panier, les informations relatives à la mise en place de la piétonisation et à la possibilité d’obtenir un stationnement au parking République (lire l’encadré).
Eugène Caselli a profité de la réunion avec les riverains pour annoncer que les premières concertations sur la piétonisation du Vieux-Port (quai des Belges et quai de Rive Neuve), avec les habitants, les commerçants et les plaisanciers, auront lieu dès le mois d’octobre, pour des travaux qui doivent commencer fin 2012.

Linda BeDiaf

Tag(s) : #Marseille Actu, #Urbanisme
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :