Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Crédit Photo : Marie de Marseille / Dorée à la feuille d’or, la statue doit-être entièrement  redorée environ tous les trente ans. La dernière  restauration a eu lieu en 1989.

Crédit Photo : Marie de Marseille / Dorée à la feuille d’or, la statue doit-être entièrement redorée environ tous les trente ans. La dernière restauration a eu lieu en 1989.

Peut-on rêver d'une plus belle vue sur Marseille que celle offerte depuis la basilique de Notre-Dame de la garde, qui fête en 2014 ses 800 ans d'existence ?

Point de vue unique sur la ville, du quartier du panier jusqu'au nord de la cité phocéenne, des plages aux îles du Frioul et d'If, jusqu'aux collines enserrant Marseille avec le Vieux-port à vos pieds...

Le site municipal marseille.fr se propose de faire découvrir aux internautes au travers d'une visite virtuelle, la troisième mise en ligne sur le site internet de la Ville de Marseille.


« La visite virtuelle de Notre-Dame de la Garde vient compléter une offre déjà riche de la visite de l'Hôtel de ville et de celle de l'axe historique de Marseille, entre le jardin des Vestiges, port antique de la cité, jusqu'au Musée des Civilisations de l'Europe et de la Méditerranée », souligne la conseillère municipale déléguée au site internet de la Ville, Marine Pustorino.

Comme pour les précédentes, cette nouvelle visite virtuelle permet surtout d'entrevoir les secrets du patrimoine de Marseille et, en l'occurrence, ceux du plus visité des monuments de la ville.


L'internaute peut donc découvrir les vues extérieures du bâtiment de style romano-byzantin, des yeux de la vierge aux stigmates de la dernière guerre, mais aussi les points les plus remarquables de l'intérieur de la basilique avec sa nef, son chœur et ses ex-voto.

Marseille.fr le guide également dans les lieux les moins connus de l'édifice. Dans la sacristie par exemple, on y dévoile la signification du blason de Notre- Dame de la Garde et on y montre un lavabo fait de quinze marbres différents. Dans la crypte, l'internaute fait face à la statue de Monseigneur Eugène de Mazenod, qui posa la première pierre du nouveau sanctuaire le 11 septembre 1893, et appréciera le style dépouillé de la chapelle longue de 44 mètres qui, pour beaucoup, est l'endroit où l’on peut réellement s’adresser à la « Bonne Mère ».
Tag(s) : #Culture - Patrimoine, #Marseille Actu, #Actu, #Cartes postales, #Tourisme
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :