Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Au revoir de #Ramallah

C'est toute une famille qui est en deuil, qui vient de perdre l'un des siens.

Fauché en plein vol, foudroyé en plein coeur, Philippe Lazare Dit Larue nous quitte avec un dernière reportage en territoires occupés de Palestine. Au coeur des méandres existentiels de l'Humanité.

Comme un signe, comme une alerte, Philippe tire sa révérence en plein reportage à Ramallah, lui qui aimait faire ce qu'il semblait aimé le plus au monde : écrire, partager ses enquêtes de terrain, témoigner de la vie des autres au bout du monde.

Grand reporter à l'International, Philippe était journaliste de terrain, de Marseille à Ramallah. Il se disait explorateur désignant l'ailleurs.

Le rédacteur de la rédaction de son journal La Provence, Olivier Mazerolle, écrit ce matin, que Philippe "se montrait très respectueux des autres et attentif à ne pas les blesser. Cette règle de vie, il se l'appliquait également dans l'exercice de son métier".

Emphatique, humaniste, poétique, grand Sage et petit enfant, il faisait partie de ces rares journalistes baroudeurs qui ont l'intelligence de l'âme. Il faisait partie de ceux qui font du bien aux gens. Il savait parler aux enfants avec tant de poésie et je suis heureuse que mon petit garçon ait eu l'honneur de le rencontrer.

Hier, Philippe nous a Injustement quitté trop tôt. Comme un signe, comme une alerte, il nous dit, à tous, aujourd'hui au revoir de Ramallah.

Linda

Né à Marseille en 1961, d’une maman corse et d’un papa vauclusien, Philippe était journaliste depuis l’âge de 18 ans. Il a commencé dans les années 1980 au quotidien Le Provençal puis au journal Le Parisien à Paris.

De retour à Marseille dans les années 2000, il rejoint La Provence après avoir été tour à tour secrétaire de rédaction, reporter, grand reporter.

Tag(s) : #Edito, #Journalisme, #Journalistes, #Marseille Actu, #Marseille, #médias, #La Provence, #Philippe Larue
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :