Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le jazz s’invitera également dans le jardin zoologique où les cages ont récemment retrouvé des locataires à l'air tout azimuté. Une façon pour les organisateurs de rendre hommage, en quatorze ans de festival, à la mémoire du zoo ainsi qu’aux artistes marseillais en improvisant, toutes les fins d’après-midi du festival, le temps d’une déambulation, d’une sieste musicale et d’un apéro pique-nique, des rencontres et des performances. Ce sont les talents de l’école supérieure d’Art et de design de Marseille Méditerranée (#Esdamm) qui se produiront devant la maison des éléphants, la cage aux ours et l’amphithéâtre. Un parcours en musique qui mènera le spectateur jusqu’au plateau, haut lieu historique du festival où Roger #Luccioni, père fondateur, donna le premier « la » du jazz à Marseille.

Le club des mélomanes de la note bleue

A l’approche de minuit, le théâtre national de la #Criée épousera Longchamp jusqu'à trois heures du matin, le temps d’une after pour un dernier bœuf. Rituel oblige.

Neuf soirées y sont programmées sous la houlette de la « jazzwoman » aixoise Perrine #Mansuy en mode backstage et à ciel ouvert s'il vous plaît.

Bref, vous l’aurez compris, l’édition 2013 marque un nouvel élan dans la programmation des Cinq continents. Un élan qui pourrait bien donner des ailes au festival marseillais pour gagner sa place dans le cercle très fermé du club des mélomanes de la note bleue.

Tag(s) : #Culture - 2013
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :