Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

@DR / Marilyne Bellieud-Vigouroux a créé l’Institut de la Mode Méditerranée à Marseille en 1988 pour soutenir la jeune création de mode locale.

@DR / Marilyne Bellieud-Vigouroux a créé l’Institut de la Mode Méditerranée à Marseille en 1988 pour soutenir la jeune création de mode locale.

MARILYNE #BELLIEUD-VIGOUROUX. La créatrice et présidente de l’Institut de la Mode Méditerranée à Marseille présente un bilan prometteur de vingt années d’existence. Rencontre.

 

Tchéka, Sessun, Jayko, Zin… autant de créateurs marseillais à être passés par l’Institut Mode Méditerranée à Marseille et qui, aujourd’hui, rayonnent sur les marchés européen et international du prêt-à-porter. Rencontre avec Marilyne Bellieud-Vigouroux, présidente de l’Institut de la Mode Méditerranée (IMM) à Marseille depuis 1988.


Linda Be Diaf : Quels sont les grandes réalisations des deux décennies d’existence de l’IMM ?
Maryline Bellieud-Vigouroux : Depuis 21 ans, nous initions des projets visant à lancer les jeunes créateurs grâce à notre réseau de professionnels. Nous sommes un producteur d’entreprises qui aide les porteurs de projets à se développer sur la région et, n’ayons pas peur des mots, à vendre leurs produits.
Deux fois par an, nous organisons le show room des créateurs aux Galeries Lafayette où, depuis 20 ans, est présentée une quinzaine de marques. Avec le temps, un stand a été pérennisé, et des créateurs comme Zoé la Fée, Lynn Dalaga et Tchéka y vendent leurs collections à l’année.
Le concours « Espoir jeune », initié en 2008, a pour objectif de révéler les jeunes talents grâce à une bourse leur permettant de commercialiser leur première collection.
Dernièrement, nous avons reconduit la charte des créateurs destinée à accompagner le développement de jeunes pousses sur deux ans, le temps de la réalisation de quatre collections.
En octobre, nous mettrons en place un « Itinéraire Mode », initié depuis 2005. Des boutiques multimarques de Marseille et de la Communauté urbaine accueillent des créateurs qui pourront vendre leurs articles et pourquoi pas, si ça marche, devenir des marques affiliées. Nous allons monter cet événement en puissance pour faire en sorte qu’en 2013 le public puisse découvrir, et acheter des marques de créateurs dans les boutiques d’Arles, Marseille, Toulon, Aix-en-Provence... Une de nos ambitions pour 2010 est de nous ouvrir à Aix-en-Provence.


L.B.D. : Quelles sont vos ambitions pour les années à venir ?
M.B.V. : Nous montons un dossier pour être labellisé Marseille-Provence 2013, capitale européenne de la culture.
La Maison de la Création a lancé un appel à concours. Cet incubateur euroméditerranéen de la mode accueille actuellement sept pays partenaires (Espagne, Italie, Liban, Maroc, Portugal, Tunisie) à Marseille et Paris. D’autres pays de la Méditerranée rejoindront le projet comme la Grèce et Israël en 2011, puis l’Egypte, la Turquie. Nous espérons avoir bientôt la participation de l’Algérie.
Lors de leur séjour à Marseille, les lauréats devront créer, en plus de leur collection, une pièce symbolique sur le thème « Migration et Mode » qui sera présentée lors d’une exposition en 2013. Cette exposition deviendra itinérante dès 2014 dans tous les ports de la Méditerranée.
Cela nous stimule que la mode soit au cœur de 2013 dans sa vision euroméditerranéenne.


L.B.D. : Que représente la filière du textile dans l’économie régionale ?
M.B.V. : En Provence-Alpes-Côte d’Azur, les secteurs production et distribution de la filière textile représentent 4,3 milliards. La filière compte 11 000 entreprises et 26 800 salariés dont 4 300 dans l’industrie.
Dans les Bouches-du-Rhône, les entreprises textile-habillement totalisent 41,6% de l’emploi régional de la filière, avec un chiffre d’affaires global dépassant les 2 milliards d’euros.
Quant à Marseille, elle est devenue le pôle majeur du textile-habillement de la région avec plus de 2 000 établissements et plus de 6 000 emplois.
Chaque année, une centaine de porteurs de projets se présente à l’Institut de la Mode. En les aidant, ça fait un vrai potentiel…


Entretien réalisé par #Linda #BeDiaf

Tag(s) : #People Art, #Culture - 2013, #Mode, #Entreprises
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :