Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Dans la boutique de l'atelier de la Savonnerie Marseillaise de la Licorne, l'artiste Yves Yacoël tenant la gravure sur bois qu'il a dessinée et réalisée dans un bois précieux , un buis de bout très ancien.
Dans la boutique de l'atelier de la Savonnerie Marseillaise de la Licorne, l'artiste Yves Yacoël tenant la gravure sur bois qu'il a dessinée et réalisée dans un bois précieux , un buis de bout très ancien.
Dans la boutique de l'atelier de la Savonnerie Marseillaise de la Licorne, l'artiste Yves Yacoël tenant la gravure sur bois qu'il a dessinée et réalisée dans un bois précieux , un buis de bout très ancien.

Dans la boutique de l'atelier de la Savonnerie Marseillaise de la Licorne, l'artiste Yves Yacoël tenant la gravure sur bois qu'il a dessinée et réalisée dans un bois précieux , un buis de bout très ancien.

Un cube qui fait mousser la #Licorne

Le #savon d’art la Licorne, spécialement créé pour #2013, veut marquer l’année Capitale européenne de la culture à Marseille. Inauguré lundi 6 mai 2013 à la savonnerie marseillaise de la Licorne en présence de son président Serge #Bruna et l’artiste sculpteur Yves #Yacoël, ce savon a désormais rejoint les étales des boutiques de la savonnerie mais en édition limitée à 1 000 exemplaires.

Frappé au maillet à l’aide d’un tampon gravé dans du buis très ancien, l'estampe de la licorne en 3D en fait un véritable collector. Anastasia Stern, directrice artistique d’Yves Yacoël, tient à rappeler que ce savon d’art « n’est pas un projet commandé mais le fruit d’une rencontre, d’une réflexion,d’un partage entre deux personnes. Serge Bruna nous a ouvert ses portes d’une façon spontanée. Derrière, il n’y a pas d’institutionnel, pas de subvention. »

Ce projet est né en octobre 2011 de la rencontre entre l’artiste Yves Yacoël et du maître-savonnier Serge Bruna. Ensemble, ils ont créé une oeuvre particulière qui est celle d’un savon de Marseille original dessiné et gravé.

« L’estampe est un acte artistique très important », témoigne Yves Yacoël, pionnier du pixel en France depuis 1985 pour avoir exposé notamment au centre Georges-Pompidou.

Et l’idée du pixel de la licorne* n’est pas nouvelle puisqu'elle marque la continuité de sa réflexion qui s’est concrétisée.

Une expo permanente jusqu’à la fin de l’année

L’inauguration de ce savon d'art lundi soir est également « une mise à l'honneur d’une alliance d'avenir, celle du partenariat entre artiste et entreprise », explique Anastasia Stern. En ce sens, le savon pixel est « un premier symbole d’un partenariat fondateur ». En ce sens où « les entreprises sont des partenariats d’avenir pour les artistes car ils ont en commun deux dénominateurs que sont "avoir une vision" et "avoir une créativité" dans le but de mettre en avant des savoir-faire. C’est là que peuvent se rencontrer l’artiste et l’artisan, l’artiste et l’entrepreneur. »

Et Yves Yacoël de souligner que cette démarche est « encore plus stimulante dans un contexte de crise où ça peut prendre une autre forme, celle de donner de l’espoir ».

Parallèlement à l’estampillage du savon de Marseille, Yves Yacoël tient également « une exposition permanente pour 2013 » d’une statut monumentale à la forme du «dit» pixel de la licorne installée au salon de l’hôtel Sofitel de Marseille où il poursuivra, à partir de cet été, son parcours artistique avec une manifestation intitulée Marseille voxel - le voxel étant la dénomination d’un pixel en trois dimensions.

#Linda #BeDiaf

*Yacoël Yves, Nature dépaysée, « 160 mises en scènes photographiques », Éditions Rive neuve Art, 2011.

La savonnerie de la Licorne, 34, cours Julien, 6e, 24, quai de Rive Neuve 7e.

À gauche Serge Bruna, maître savonnier et directeur de la savonnerie marseillaise de la Licorne. Au centre : l'artiste Yves Yacoël, pionnier du pixel en France depuis 1985. À droite : Guillaume Jouve, suppléant de Solange Biaggi, adjointe au Maire de Marseille au commerce et à l'artisanat

À gauche Serge Bruna, maître savonnier et directeur de la savonnerie marseillaise de la Licorne. Au centre : l'artiste Yves Yacoël, pionnier du pixel en France depuis 1985. À droite : Guillaume Jouve, suppléant de Solange Biaggi, adjointe au Maire de Marseille au commerce et à l'artisanat

Lors de l'inauguration du savon d'art le 6 mai, l'artiste Yves Yacoël, le maître savonnier de la Licorne, Serge Bruna, et le délégué au commerce et à l’artisanat de la mairie de Marseille, Guillaume Jouve, ont peint au savon une sculpture en bois.

Lors de l'inauguration du savon d'art le 6 mai, l'artiste Yves Yacoël, le maître savonnier de la Licorne, Serge Bruna, et le délégué au commerce et à l’artisanat de la mairie de Marseille, Guillaume Jouve, ont peint au savon une sculpture en bois.

Tag(s) : #Culture - 2013
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :