Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Photographie d'Yves Yacoël - Droits réservés

Photographie d'Yves Yacoël - Droits réservés

La manifestation « Marseille voxel » poursuit sont parcours artistique dans #Marseille avec une escale à l’hôtel #Sofitel qui offre un espace d’expression à l’artiste plasticien Yves #Yacoël.

L’artiste plasticien Yves Yacoël installe sa sculpture monumentale flottante en 3D, intitulée le « Kubeau », sur le parvis de l’hôtel Sofitel Vieux-Port à Marseille. Cette exposition, installée jusqu’au 2 décembre 2013, propose également à découvrir des photographies de l’artiste imprimées sur de la toile canvas et différentes sculptures d’Exyyt présentées dans le lobby, ainsi que l’installation de la statut de la licorne à la forme du pixel sculptée dans de la pierre de lave de Salerne, émaillée, et fabriquée par les ateliers Pierre Boutal. Il est possible de la contempler dans le salon du 7e étage de l’établissement. L’entrée est y publique et gratuite dès 9h le matin.
Le Kubeau, qui accueille les visiteur à l’entrée, est une sculpture monumentale pensée par Yves Yacoël et fabriquée au chantier naval Meta à Lyon, selon un procédé unique au monde et breveté à l’international par Meta : le «strongall». De couleur bleue, l’auteur n’a pas souhaité la peindre dans un système en trompe l’oeil et a préféré une interprétation graphique de l’eau. « Pour que ce soit une oeuvre en mon sens, je l’ai painte avec une nouveauté très graphique et très fluide ».
Anastasia Stern, directrice artistique de l’artiste, se félicite déjà de l’accueil que reçoit la performance de l’artiste à Marseille. Cela signifie que « malgré la crise, on peut réaliser un rêve. Il faut savoir trouver les moyens de les réaliser, on ne peut pas tout attendre des institutions », confie-t-elle.
En effet, si ce parcours artistique à travers Marseille a vu le jour c’est grâce aux partenaires qui ont cru dans le projet. En premier lieu, la savonnerie marseillaise La Licorne avec qui, Yves Yacoël a réalisé son savon d’art «Exxyt», mais aussi la SMRT à Marseille, et surtout la société de production et de distribution à Paris «les Acacias» qui a financé une grande partie du projet artistique. Des mécènes, en quelque sorte, à qui viennent s’ajouter des donateurs privés. «C’est pourquoi, il est intéressant de savoir que toutes les oeuvres de ce projet auto-financé sont à vendre», explique timidement la directrice artistique qui prépare déjà de futurs projets. Avis aux collectionneurs...
En attendant, le voyage artistique d’Yves Yacoël se poursuit le 21 septembre avec la mise à la mer du Kubeau à destination du port du Frioul et sous l’escorte des sirènes de bateaux qui viendront y fêter les 50 ans du chantier naval Meta.

Linda #BeDiaf

A lire dans la Marseillaise du 15 août 2013

Tag(s) : #Culture - 2013, #Marseille Actu
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :